La socialisation du jeune enfant

Dernière mise à jour : 24 févr. 2019


La socialisation est un processus qui permet à l'enfant, puis à l'adolescent et à l'adulte en devenir, de comprendre la société dans laquelle il vit - ses règles, ses normes, ses valeurs et ses coutumes - , pour pouvoir l'intégrer.




Je trouve intéressant de partager avec vous certains articles dont j'ai accès. Au mois de septembre, il y a un article sur la socialisation du jeune enfant.


La socialisation, qu'est-ce que c'est ?

La socialisation est le processus "processus par lequel l'enfant intériorise les divers éléments de la culture environnante (valeurs, normes, codes symboliques et règles de conduite) et s'intègre dans la vie sociale". Elle permet donc à un individu d'être intégré au sein d'un groupe social, d'une société.


Deux idées reçues sur la socialisation

  • Quand on associe la socialisation et la petite enfance, on réduit souvent la socialisation à l'idée qu'elle désignerait la capacité d'un enfant d'être sociable, sa faculté à entrer en contact avec les autres. Or, il s'agit d'un processus plus complexe que de côtoyer ses "semblables", ses "pairs". C'est effectivement en étant avec les autres que l'enfant mettra en oeuvre la processus de socialisation, mais ce dernier ne se résume pas au simple fait d'être en contact avec les autres.


  • Pour socialiser un enfant, il faut qu'il aille en collectivité. La crèche et l'école, par exemple, sont les endroit idéaux pour se socialiser. Si l'on entend par socialisation "vivre avec l'autre et le rencontrer", la crèche et l'école sont effectivement des endroits où l'enfant rencontre d'autres enfants et d'autres adultes. Mais cette rencontre peut se faire en dehors de ces deux collectivités. Si l'on entend socialisation au sens d'un "processus plus large que la rencontre avec les autres", comme nous allons la définir ci-dessous, nous constatons que l'école et la crèche sont des instances où la socialisation est à l'oeuvre, mais elles ne sont pas les seules.


Les différentes instances de socialisation primaire

La famille

L'assistante maternelle

La crèche ou tout mode de garde

L'école

Le groupe de pairs, les autres enfants

Les activités extrascolaires

Les médias, la publicité


Comment le jeune enfant intègre-t-il ce processus ?

L'enfant intègre ce processus progressivement en fonction de son âge et de sa compréhension.


  • L'interaction est au centre de la socialisation. L'enfant a besoin d'autres personnes pour intégrer le processus.

  • L'observation de l'enfant est un moyen d'acquérir la socialisation : observation des autres enfants, des adultes, des interactions dans son milieu social.

  • L'imitation vient alors ensuite. L'enfant met en scène ce qu'il a observé, répète les comportements sociaux dans la rencontre avec les autres.

  • La socialisation se fait par intériorisation. Le jeune enfant adopte les normes et les valeurs de la société.

Contrainte et répétition

Indispensable communication


La socialisation chez l'assistante maternelle

Voyons maintenant comment l'assistante maternelle participe au processus de socialisation du jeune enfant de 0 à 3 ans.

La période d'adaptation du bébé de quelques semaines ou quelque mois est un premier moment de socialisation. L'enfant rencontre un autre adulte qui va s'occuper de lui, et d'autres enfants. L'assistante maternelle deviendra une figure d'attachement, substitue aux parents. Elle garantira au quotidien une sécurité physique, affective, émotionnelle par prévisibilité des rythmes, disponibilité pour l'enfant, écoute et respect de ses besoins, un cadre clairement défini concernant les règles de base de la maison, de la vie en communauté... L'enfant de quelque mois prendra petit à petit conscience des limites de son corps.


Phase d'exploration

A partir de six mois, l'enfant est dans une phase exploratoire. Le développement de sa motricité lui permet une plus grande liberté de mouvement et une relative autonomie. L'enfant est centré sur ses nouvelles expériences (par exemple, le rouler-bouler ou le quatre pattes qui lui permettent d'attraper certains jouets, objets, qui n'étaient pas à sa portée, ou d'accéder à des placards, pièces du domicile de l'assistante maternelle qui ne lui sont pas dédiés) et cela lui procure beaucoup de plaisir.


Recherche de plaisir

La présence d'autres enfants lui importe peu ; il peut, par exemple, arracher des mains un jouet d'un autre enfant, car il n'a pas encore appris les règles de base de la vie en groupe. Il n'a pas de mauvaises intentions envers l'autre enfant à cet âge. Il veut juste satisfaire sa recherche de plaisir. L'enfant prendra en compte petit à petit les autres enfants. Vers 18/24 mois, il apprendra à patienter chez l'assistante maternelle : attendre son tour pour manger, pour sortie de son lit après la sieste si l'assistante maternelle est occupée avec un autre enfant, attendre qu'elle soit disponible pour lire le livre qu'il a choisi...


Différer la satisfaction de ses besoins

L'enfant différera la satisfaction de ses besoins ou sa recherche de plaisir progressivement en fonction de son âge et de son tempérament. Cela fait partie du processus de socialisation, car l'enfant se décentre de lui-même et prend en compte l'environnement composé ici d'autres enfants. L'acquisition du langage lui permet de communiquer ses envies, ses besoins de manières plus adaptée que des cris, des pleurs. Apparaissent également les formules de politesse que l'on répète à l'enfant avant même qu'il soit en capacité de les prononcer.


Le monde extérieur

Les sorties au parc, à la bibliothèque ou autre, permettent d'intégrer d'autres règles de la vie en communauté, prendre en compte le monde extérieur et les règles élémentaires de sécurité en tenant la poussette pour les plus grands par exemple, attendre son tour pour la balançoire, le toboggan, ne pas lancer de sable dans le visage de son voisin, être calme et discret à la bibliothèque pour ne pas déranger... Ces codes sociaux et ses règles de la vie en société aident l'enfant à se construire.


Identification aux histoires

La lecture de livres permet également d'intégrer des valeurs, des codes sociaux. Les contes véhiculent des valeurs d’amitié, de loyauté, de respect de l'autre, d’honnêteté... L'enfant s'identifie et se projette dans les histoires. Vers 18 mois/2 ans, les enfants qui jouaient jusqu'à présent côte à côte commencent à jouer ensemble. L'enfant prend en compte l'autre, son désir, l’intégré dans ses scénarios de jeu... Cela ne se fait pas toujours sans heurt, ce qui est normal. Les manifestations que l'on pourrait qualifier d'agressivité des enfants (taper, mordre, prendre les jouer des mains...) ne sont que le fruit de ce contraignant processus de socialisation. Les enfants apprennent le partage, la solidarité et la coopération dans le jeu avec d'autres enfants. L école maternelle viendra consolides tous ces acquis.


En conclusion

L'assistante maternelle a un rôle prépondérant dans ce processus auprès des enfants qu'elle accueille. La socialisation n'est pas forcément synonyme de collectivité. La professionnelle constitue une instance socialisante à part entière. La socialisation est à l'oeuvre dans tous les moments de l'accueil d'un enfant : une sortie, une promenade, une rencontre, le temps du repas, les temps de jeux libres ou de jeux encadrés par l'assistante maternelle. Au regard de ces nouvelles connaissances sur la socialisation, vous pouvez interroger votre pratique en réfléchissant sur votre manière de transmettre dans tous les actes de la vie quotidienne, de manière bien souvent inconsciente, normes, règles et valeurs sociétales.




161 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout